Logo vins-authentiques

Domaine Philippe Gilbert

C'est dans le cadre de ma visite au salon de la Levée de la Loire édition 2022 que j'ai rencontré Philippe Gilbert. Ce personnage m'a tout de suite plu dans sa manière de s'exprimer et de son enthousiasme à propos de ses vignes, ses vins, sa philosophie de vie

Un domaine sur l'appellation Menetou-Salon

Régis Descotes

Rencontre

C'est au cours de la visite du Salon des vins "La levée de la Loire" édition 2022 à Saumur que j'ai, par recommandation, rencontré Régis Descotes. J'ai tout de suite accroché avec ce personnage haut en couleur et doté d'un verbe élaboré et de magnifiques convictions. J'ai senti derrière cet homme une passion de son métier, de son terroir et de la nature. Un passion et un savoir faire qu'il n'hésite aucunement à partager avec des personnes qu'il ne connaît pas encore...

Historique

En 1689 déjà que cette maison, et les ancêtres de Régis vinifiaient ces Vins du Lyonnais ! Dès 1774, les vins Blancs (déjà!) et les vins Rouges du Domaine étaient diffusés à Lyon et ses environs, mais aussi de St-Étienne au Dauphiné.

Au fil des siècles, François OGIER, François CAILLAT, François DESCOTES… ont entretenu et transmis ce patrimoine viticole. Aujourd’hui Régis DESCOTES continue de perpétuer avec passion cette tradition vigneronne.

Au cœur d’un vignoble deux fois millénaire, aux portes de Lyon, que Régis perpétue aujourd’hui une tradition familiale née en 1689 à Millery. De ses ancêtres, il a retrouvé cette volonté de « vivre » son terroir en accompagnant la nature et en élaborant des vins fidèles, reflets de son savoir-faire mais aussi de leur savoir-vivre… Bonne visite à la découverte de leur Coteaux du Lyonnais !

Portrait du domaine

Il y a 20 ans, devenir vigneron, c’était la grande aventure dans laquelle se sont jetés Eric et Laurence Texier. Un rêve pour qui est sans aucun antécédent familial proche de la vigne ou du vin, juste des amateurs de vins passionné. Pas à pas, le domaine a créé pour compter aujourd’hui 12 ha sur l’appellation confidentielle de Brézème dans le Rhône nord et en Ardèche, juste à côté dans la vallée de l’Ouvèze.

Leurs approches et leurs philosophies sont nées de cheminements personnels, de lectures, de rencontres de vignerons emblématiques à travers le monde et d’agriculteurs non conventionnels.

Vignobles confidentiels

Le domaine est établi sur deux terroirs bien distincts dans le nord de la vallée du Rhône - Brézème dans la Drôme (rive gauche du Rhône) et dans la vallée de l’Ouvèze en Ardèche (rive droite), deux secteurs bien identifiés sur les cartes viticoles du Rhône mais quasi oubliés du fait de leur superficie confidentielle et de leur isolement géographique. 

Brézème est un coteau calcaire orienté au sud, dernière arête du Vercors à l'embouchure de la Drôme. La vallée de l'Ouvèze, côté Ardèche, marque la séparation géologique entre le Massif Central et les Cévennes. Le vignoble, orienté au sud, constitue un flanc granitique avec à sa surface un mélange de schistes et de gneiss et des îlots calcaires.

Sol vivants, vins vivants

Ils travaillent en agriculture biologique depuis l’origine et leurs méthodes agricoles sont dirigées vers l’agroécologie (enherbement, non labour, travail manuel...). Des 2 rives du Rhône, les vignes sont âgées de 30 à 90 ans, et de nouvelles plantations entrent doucement en production pour les cépages blancs Roussanne et Clairette.

Vinification

Leur style de vinification est traditionnel et très minimaliste : levures indigènes, macérations grappes entières, pas de soufre sur vendanges ou sur moûts, élevage en cuves béton ou en foudres pendant 10 à 48 mois selon les cuvées, pas de filtration ni de collage, aucun intrant jusqu’à l’embouteillage. L’utilisation de sulfites à l’embouteillage est possible sans être systématique, toujours au minimum et selon les cuvées, le millésime et le terroir. Environ 20% des vins peuvent être embouteillés sans sulfites sans qu’il s’agisse d’une posture de principe.

Les vins du domaine

Les principales cuvées en rouge et en blanc proviennent des vignobles de Brézème et de la vallée de l’Ouvèze, aujourd’hui exploités par notre fils Martin qui s’est installé à son tour. Nous produisons également quelques cuvées de Côte Rôtie et de Châteauneuf du Pape rouge et blanc en achat de vendanges à des vignerons amis, qui travaillent avec la même philosophie (agriculture paysanne , désherbage mécanique, cuivre et soufre uniquement).

Une cave pour l’élevage

Trouver une cave adaptée à leurs souhaits n’était pas la moindre difficulté. C’est seulement en 2020 que Martin pu entreprendre la construction d’une véritable cave au pied des vignes. Entre-temps, ils ont séparé la cave de vinification située à Brézème et la cave d’élevage à Charnay au nord de Lyon où est la maison familiale. La cave de Charnay, enterrée, datant du XVIème siècle, leur offre un lieu idéal à l’élevage de nos vins en foudres, en demi-muids ou en cuves béton.

Apprendre, encore et toujours

Ils mettent tous leurs efforts chaque année à faire des vins qui ressemblent à ce qu’ils sont, portés par le terroir et par le millésime. Encore aujourd’hui, ils sentent qu'ils ont encore beaucoup à comprendre de leurs sols, de leurs vins et de la nature qui les entoure, pour mieux le partager et pour le transmettre. Ils veulent agir pour que la vigne et les vins surmontent les grands changements environnementaux et climatiques, réimplanter des cépages historiques qui peuvent s’adapter, réapprendre les gestes paysans du greffage, du marcottage, aider les sols à nourrir et fortifier les vignes. C’est encore le début d’une histoire.

Un nouveau vent souffle sur Faugères

J'ai été très chaleureusement accueilli au cours de ma visite en mai 2021 au domaine Graine Sauvage créé par Sybil Baldassarre. Cette pétillante et truculente vigneronne issue de Lombardie a décidé de voler de ses propres ailes. Après de longues études notamment dans les arômes, dans la recherche et de nombreuses expériences auprès de domaines renommés, elle décide de poser ses valises sur l'appellation Faugères et de créer des vins blancs sur une appellation qui ne produit pratiquement que des vins rouges (97%). Quelle audace!

Après des moments difficiles, en 2018 chacun trouve ses vignes. Alexandre pour produire des vins rouges, Sybil, pour des vins blancsElle baptise son domaine "La Graine Sauvage" et elle trouve un terrain d'un seul tenant à 450m d'altitude noyé dans la garrigue dotée d'une végétation diversifiée. Cette vigne est en fait un mirador car elle offre une vue magnifique sur la plaine et une bonne partie de l'appellation Faugères, et, par beau temps, même jusqu'à la mer Méditerranée. Elle mène son domaine en agroforesterie avec un enherbement spontané. C'est une amoureuse des sols et de la nature. Elle revendique que le vin se fait d'abord dans les vignesLe sol composé de schistes très anciens de l'ère primaire fortement fissurés verticalement offrent un potentiel énorme garantissant à la vigne un profond enracinement des racines. Les cépages blanc sont pour le grenache blanc (1ha), pour le vermentino (0,5ha), pour la roussanne (0,5ha) et 0,5 ha pour la marsanneElle a en outre, à côté de sa vigne, une parcelle en friche qu'elle aimerait travailler et planter des cépages anciens (tels que le terret, le picpoul, le carignan blanc, le servant, le petit manseng...) comme un conservatoire de vignesLe terroir exerce ici une forte empreinte sur les vins avec un côté fumé voire hydrocarbure avec de très belles aromatiques floralesL'enherbement est total et elle ne laboure pas. Tout le travail à la vigne privilégie la vitalité du sol et des équilibres encore présents, en utilisant uniquement des substances d'origine minérale ou végétale pour la protéger et du fumier animal pour la nourrir. Les vignes sont plantées en cordons mais elle aimerait dans le futur les planter en gobelets. Étant une amoureuse de la nature, elle a commencé à travailler son domaine en biodynamie et a demandé l'accréditation ABSybil est très exigeante quant à la parfaite maturité des raisins. Elle garde ses jus sur lies totales longtemps puis un an en cuve. Les ML sont faites. Les vins ne sont ni sulfités, ni filtrésElle produit aussi 3 micro-cuvée sur base de grenache blanc, une autre sur du vermentino et la dernière sur un assemblage de marsanne-roussanne. Sybil adore essayer , expérimenter et ce qu'elle recherche avant tout c'est la fraîcheur, la finesse, la minéralité et une grande sapidité. C'est chose faite! Bravo Sybil

Les orfèvres de la Blanquette de Limoux

Les 6 hectares de vignes de l’Esperluette se situent en Occitanie, près de Carcassonne. Perchés sur les premiers contreforts Pyrénéens, ils font partie de la zone d’Appellation « Limoux » et plus particulièrement du terroir d’exception de la Haute Vallée de l’Aude.

Depuis sa création en 1981, le domaine est mené dans le plus grand respect du cahier des charges Nature & Progrès. Ce cahier des charges sans concessions défend une agriculture paysanne et peu polluante, à taille humaine, privilégiant le local et les circuits de proximité. A la culture comme à la cave, les apports de substances chimiques sont drastiquement limités voire interdits. En plein accord avec cette façon de voir, le domaine a opté pour une vinification sans sulfite.

C’est dans la même optique que nous avons été amenés à quitter l’AOP (Appellation d’Origine  Protégée).  En effet, le fossé entre l’agriculture paysanne et les producteurs industriels  ne cesse de se creuser et nous ne nous retrouvons plus dans un cahier des charges taillé sur mesure pour l’agro-industrie.  Aussi  nous avons décidé dès 2007 de quitter l’Appellation « Blanquette de Limoux » pour œuvrer sans carcan à l’élaboration de produits qui nous ressemblent.

Le domaine SEXTANT (DERAIN) en biodynamie depuis 40 ans

Biographie

Né en 1955 aux Hospices de Beaune, après un parcours bien Bourguignon et des études chaotiques, Dominique se dirige après 5 années de tonnellerie vers le métier de vigneron. Des souvenirs du temps partagés avec ses grands parents dans les coteaux de Saône et Loire, il rêve de faire son propre vin. Son expérience d'une dizaine d'années dans différents domaines viticoles, lui permet d'acquérir une connaissance de la culture et de la vinification. C'est en 1988 que l'opportunité d’acquérir des terres à vigne sur St-Aubin se présente et c'est le début du domaine actuel dans l'ancienne cure au centre du village. C'est après une rencontre avec Maria-Thun que l'option de la culture bio-dynamique est prise et cette approche s'affine à mesure des rencontres. Conforté par ses expériences, Dominique veut valoriser l’originalité des terroirs bourguignons avec une vinification proche des jus purs ( et une culture originelle de vieilles vignes).

Culture

En Automne : Labourage des sols à l'enjambeur (buttage des pieds de vigne). Hiver : De Janvier à Mars, taille de la vigne en sève montante. Taille Guyot traditionnelle sur chardonnay et taille en cordon de Royat et/ou Guyot sur pinot noir et aligoté. Printemps: ébourgeonnage (taille en vert sévère qui évite la vendange verte en fin de saison), palissage et labours légers au tracteur. Été : Écimage des pampres, palissage. Pour maîtriser l'enherbement, labourage de surface et vacances . Le mode de culture bio-dynamique nous amène à prendre en compte le calendrier lunaire (calendrier des semis biodynamique d'après Maria et Matthis K. Thun) ce qui rythme les interventions culturales de la vigne. Nous élaborons des préparations à base de plantes (pissenlit, écorce de chêne, valériane, camomille, orties, achillée mille-feuille), de bouse de vache et de silice. Ces préparas sont dynamisés à la main dans des fûts de bois ouverts entre 20 min ou 1 heure selon les préparations le matin au lever du soleil pour profiter de la lumière ou le soir pour la lune à des jours et des heures particulières selon les indications du calendrier lunaire. Ces préparas sont épandus à dos d'homme sur la vigne à raison de 30-40 litres d’eau / hectare soit en gouttelette ou en brouillard pour des doses variants de 4 gr à 240 gr/ hectare

Christian le puriste, de la vigne au chai

C'est par un jour froid du mois de janvier 2020 que je retrouve Christian dans ses vignes à la taille en compagnie de son chien.

Christian est viticulteur depuis toujours tout comme son père et grand-père. Il l'a depuis 1980 reconverti en biodynamie et il représente 4ha. Les vignes sont situées toutes autour du chai et poussent sur un sol granitique. Il effectue les labours, les travaux des sols et les pulvérisations à l'aide de ses 2 chevaux. Les vignes sont dans la majeure partie, taillées en gobelet. C'est selon lui la taille la plus respectueuse car elle ressemble à un petit arbre, bien équilibré .
Le domaine se trouve à Lantignié au lieu dit Thulon. Il est composé de 98% de rouge et le reste de blanc localisé un peu plus en altitude. Christian ne créé pas de cuvées parcellaires mais travaille sur la sélection des jus... Tout un poème.
Quelle belle personne qu'est Christian. Toujours à l'éveil de la nature et de découvertes. Une personne passionnante ouverte d'esprit à la découverte.

Vinifications

Les vendanges s'étalent sur 1 semaine environs. Les raisins sont cueillis à la main dans de petites caissettes qui sont vidées dans de petites cuve de 800lt attelée au cheval. Ce processus permet de ne pas écraser les grappes et de les préserver. Les raisins sont tous mis ensembles ce qui produit une homogénéisation des jus. Les raisins sont mis en cuve (bois). Au préalable, Christian aura préparé un levain liquide afin de faciliter le démarrage en fermentation. Au début, il va prélever du jus, l'oxygéner et le remettre sur le chapeau afin de favoriser le développement des levures. S'il le peut, il évite d'intervenir. Le jus en macération produit de lui même du gaz carbonique qui va le protéger de l'oxydation. En fonction du vin qu'il veut faire, les raisins restent entre 8 et 10 jours.
La sélection des cuvées (3 en 2019) se fait fait au travers d'une sélection des jus et non au travers d'une sélection parcellaire.

Pressurage

Les jus de la cuve issus de la fermentation sont mis dans le pressoir vertical le soir et s’égouttent gentiment toute la nuit. Ils ne sont en aucun cas brusqué. Ils sont ensuite pressés délicatement. Un soin particulier est mis dans cette opération afin d'extraire le plus d'élément dans la pulpe et la pruine du raisin (azote). Les jus sont ensuite mis dans des demi-muid et mis en cave.

Avec les années, Christian se rend compte que le degré de maturité varie rapidement en fonction du temps et des températures qu'il peut faire en fin de saison. Ceci a pour conséquence de devoir tout faire en même temps à contrario d'avant ou les vendanges s'étalaient plus dans le temps.

Les cuvées

Comme expliqué plus haut, la sélection des cuvées se fait par la sélections des jus soit, pour la cuvée

  • Prologue: jus de cuve et jus de goûte appelé aussi jus de tire et éditionné de 20% de jus de presse
  • Expectatia: début du jus de presse (80%) appelé aussi jus du milieu avec un ajout minime de jus de tire (20%)
  • Patience: jus issus du rebêchage (décompacter le pressoir), jus plus tannique. Il reste environs 10 mois en demi-muid et reste environ 1 année en bouteille avant la commercialisation.
  • Esquisse: rosé qui vient pressé tout de suite
  • Divers

Mais encore...

Christian fait de nombreux tests en terme d'encépagement, de plantation de vigne en blanc (recherche un cépage blanc résistant mais tendu et tout en finesse; du Jacquère éventuellement?) A suivre comme on dit.

Dégustation

J'ai eu le privilège de déguster le millésime 2019 en fût selon, comme évoqué plus haut, les différentes nuances de pressurage. Nous avons donc dégusté Prologue, Expectatia et Patience.
Patience présente un peu de réduction mais selon Christian, ceci est un gage de conservation. Les vins sont soutirés 1 semaine après la vendange et mis en cuve pendant 2 mois pour finalement être mis en bouteilles à la fin décembre.
J'ai eu le privilège de goûter le "Paradis" en fût et là quelle beauté (c'est le jus pressé coulant les 10 premières minutes). Cette cuvée sera mélangée avec Expectatia ou Patience.

Monts et Merveilles

Les accoucheurs de pépites

Domaine au sein d'un cirque de montagne fantastique situé non loin du magnifique village classé de Minerve, les vignes sont situées plein sud sur des sols argilo-calcaires repartis sur plusieurs communes et lieux-dits

Laure Boussu est au bénéfice d'une formation de biologiste. Après avoir géré des écosystèmes pour des entreprises, elle découvre l'univers du vin par la gestion de caves à Londres, Genève et en Provence

Julien Audard, sommeiller, à lui aussi collectionné différentes expériences dans de grands hôtels et Palace en France et en Grande-Bretagne

Londres, ça ne vous dit rien? Eh oui, c'est là nos deux tourtereaux se sont rencontrés et qu'ils ont décidé de faire un bout de chemin ensemble. Ils rêvaient tous deux d'une vie différente correspondant à leur philosophie de vie dans le respect de la nature, de son environnement et de ses habitants

De cette rencontre va naître un nouveau projet soit l'envie de s'investir dans la création d'un domaine viticole mais pas n'importe quel domaine! Un domaine ou la nature est la mère de tout, ou elle est travaillée dans le respect de la matière. Supportés par de nombreuses personnes dont notamment leurs familles, amis, proches et autres. Acquises à leur projet, ces connaissances vont donner de leur personne et mettre la main au portemonnaie. Laure et Julien rassemblent leurs forces et démarrent en 2012. Le démarrage est difficile comme toute nouvelle aventure. Les premières années, les sols sont travaillés en traction animale. Les années se suivent, les millésimes aussi avec parfois des surprises positives (je pense à "L’Inattendu" 2012) que 2018 ou les sangliers se sont bien régalés en mangeant, sur certaines parcelles, le 80% de la récolte. Malgré tout ces aléas, Laure et Julien débordent d'énergie et ont même créé un gîte que vous pouvez louer pour quelques jours afin de vous ressourcer. Passez les voir, ils seront heureux de vous accueillir dans leur domaine "Monts et Merveilles"

Les Closeries, c'est un petit domaine en biodynamie créé en 2009 par deux filles passionnées d'agriculture, d'agro-écologie et... de vin bien sûr !

Il est tenu par Laurence Alias et Pascale Choime à Arsac. Le domaine s'étend sur 3 ½ ha réparti sur les 2 bras de l'estuaire. Les 2 ha à proximité du chai sont travaillés au cheval avec 3 traits Breton.
La propriété se compose en plus de 1.08 ha en Haut Médoc et 20 are en Margaux, une parcelle en blanc dans l’Entre deux Mer à 1h du domaine et d'une autre parcelle en rouge à Blaye de l’autre côté de l’estuaire duquel elles font un vin de soif. Ces 2 parcelles sont soignées par d’autres vignerons car elles sont trop éloignées du domaine.

2017 et 2018 ont été des années compliquées au niveau de la météorologie. 2019 présage de beaux raisins et elles espèrent concocter de beaux jus.

Logo vins-authentiques
menu-circlecross-circle
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videContinuer l'achat
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram